Les garden-partys

Réception des maires à l’Elysées le 22 septembre 1900 peint par Fernand Cormon – HST 172*257(Musée du château de Versailles)(1)

 

Garden Party à l’Elysée, non datée, de Guillonnet (collection particulière)

Le banquet des maires du 22 septembre 1900 est un gigantesque banquet qui se tint à Paris  dans les jardins de l’Elysée et où furent conviés l'ensemble des maires de France. Organisé à l'initiative du président de la République Émile Loubet et de son président du Conseil Waldeck-Rousseau à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1900 à Paris (14 avril au 12 novembre), il réunit 22 965 convives qui répondirent à l'invitation. Ce banquet témoigne des fastes dont allait s’entourer la nouvelle Présidence.

Les garden partys, que va organiser régulièrement le Président Loubet, participent à ce faste. Guillonnet est souvent invité à ces garden partys par Abel Combarieu, Secrétaire général de l’Elysée. Il dessine, croque les convives et ces derniers viennent, pour certains, lui passer commande d’un tableau en souvenir de cette réception. Guillonnet devient le peintre officiel de ces garden partys.

 

Lorsqu'Armand Fallières succède à Émile Loubet à la présidence de la République, celui-ci destine l'un de ses premiers voyages officiels en province à sa terre natale du Lot-et-Garonne. La ville d'Agen y accueille, les 29 et 30 septembre 1906, le IIIe congrès de la Mutualité. De fête mutualiste, ces journées vont devenir fête présidentielle. La ville se pare d'arcs de triomphe éphémères. L'accueil que réserve la population à « l'enfant du pays » est des plus chaleureux. Le président Fallières est reçu par les édiles locaux dans les jardins de la préfecture au cours d'une garden-party.

Guillonnet est invité par le Président Fallières à ce voyage officiel pour mémoriser l’évènement.

Le 15 février 1907, le ministère de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts passe commande à Guillonnet pour que cette garden-party à Agen soit immortalisée par une peinture (pour la somme de 10 000 francs), laquelle est destiné à la décoration de la salle des séances du conseil général du Lot-et-Garonne.

Garden party offerte à M. le Président de la République par le Conseil Général du Lot et Garonne.

 

Détail de la Garden party offerte à M. le Président de la République par le Conseil Général du Lot et Garonne.

Eugène Morand a, à nouveau, la charge d'apprécier et d'accepter la toile de Guillonnet et rend compte ainsi à son ministre de tutelle : « l'ouvrage qui comporte une partie de paysages importante, présente en outre une soixantaine de portraits exécutés avec une extrême conscience et une adresse remarquable, sans nuire à l'effet d'ensemble. Le parti pris d'opposition des clairs et des sombres est ingénieusement combiné et les masses lumineuses distribuées avec une pondération parfaite... »

 

La toile est présentée au salon des artistes français de 1908 et est repérée par les membres de la Grosse Berliner Kunst-Ausstellung qui tentent de l'obtenir le temps de leur exposition à Berlin du 1er mai au 26 septembre 1909. La demande n’est par acceptée par le sous-secrétaire aux beaux-arts, Dujardin-Baumetz. La toile part donc pour Agen sans passer par Berlin. 

L’histoire du tableau « La Fête-Dieu à Séville » ne s’est pas reproduite.


Cette toile est toujours suspendue dans la salle des délibérations du Conseil général du Lot et Garonne. Elle mériterait une petite restauration et un meilleur éclairage.